La création de votre logo en 4 étapes

Posséder un logo, c’est la base pour créer son entreprise. Cependant, élaborer un logo bien construit et adapté à son business est plus complexe que l’on peut l’imaginer. Dans cet article, vous découvrirez tout le processus de création d’un logo et amélioreriez votre image de marque auprès de vos potentiels clients.

En quoi un logo est-il si important ?

Un logo, c’est la première impression que quelqu’un a sur votre entreprise. Il doit vous représenter, partager le ton que vous allez adopter avec vos clients ainsi que vos valeurs, témoigner de votre sérieux… et tout ça au premier coup d’œil ! En bref, il est essentiel pour vous démarquer du reste du marché.

Il peut prendre plusieurs formes:

  • Typographique, composé uniquement du nom de la marque
  • Illustratif, avec un dessin simplifié
  • Les deux à la fois, avec un dessin et le nom de la marque

Cependant, il est nécessaire de passer par plusieurs longues étapes avant de voir le résultat final ! En effet, un professionnel ne commence jamais par dessiner le logo, il passe plusieurs jours à réfléchir et faire des essais pour correspondre parfaitement à la demande du client. La réalisation d’un logo de A à Z prend au minimum une semaine entière, voir plus.

Insérer le nom de son entreprise dans un modèle proposé par Canva ne sera pas suffisant !

Étant un biais de communication essentiel, il est primordial de confier cette tâche à un graphiste, qui saura mieux que personne retranscrire vos valeurs et votre image à travers un logo.

0. Cas client: Les Chaussures d'Amélie

 Pour illustrer notre article, nous allons nous appuyer sur une de nos clientes : « Les Chaussures d’Amélie ».

En effet, Amélie ouvre prochainement sa boutique de chaussures dans le centre-ville du Mans, et souhaite vendre des chaussures ainsi que des accessoires pour femmes et enfants. 

Vimaweb est là pour lui prêter main forte ! 

1. Les balbutiements de la création

Avant de commencer par le dessin, il faut passer par d’autres étapes toutes aussi importantes:

  • La prise en compte du brief client
  • La recherche d’inspiration et d’idées
  • La réalisation de croquis

Un graphiste commence par prendre en compte le brief du client et lui pose une multitude de questions, afin de posséder tous les éléments nécessaires à la réalisation du projet. Ses interrogations sont axées sur les produits vendus par l’entreprise, la clientèle visée, les valeurs de la marque et beaucoup d’autres éléments. Pour les chaussures d’Amélie, la mission est de créer le logo d’une boutique de chaussures pour femmes et enfants, en adoptant un ton amusant et léger.

Maintenant qu’il a toutes les clés en main, le graphiste va peut se mettre au travail !

Il gratte du papier pour noter toutes les idées germant dans sa tête, que ce soit des croquis ou plus simplement des mots-clés.

illustration sans titre
croquis chaussures amelie 3

Faire des recherches sur Internet est une partie intégrante du processus de création, cela permet d’analyser ce que la concurrence fait déjà et de trouver de l’inspiration. Dans notre cas, il faut trouver un moyen de se démarquer efficacement des autres boutiques de chaussures basées sur Le Mans !

Pour cette étape, il faut compter au minium une journée entière. Sa durée dépend de beaucoup de facteurs, comme l’inspiration du graphiste, la difficulté du projet ou bien les restrictions données par le client. Elle n’en reste pas moins essentielle pour créer un logo parfaitement adapté à vos besoins!

Vous aussi, créez votre logo et améliorez votre image de marque !

2. La proposition de plusieurs pistes graphiques

Une fois les idées trouvées et les croquis dessinés, le graphiste numérise son travail. En effet, il retranscrit ses essais sur ordinateur, afin de les rendre plus agréables à regarder mais également plus propres.

Pour cette étape, un ou plusieurs logiciels peuvent être utilisés et leur emploi diverge en fonction des besoins ou des préférences du graphiste. La plupart du temps, on utilise les logiciels de la suite Adobe, et plus spécifiquement Illustrator.

Illustrator est un logiciel permettant de vectoriser un dessin, c’est-à-dire de le dessiner à partir de formes. On peut donc modifier sa taille à souhait, en fonction des supports sur lesquels on souhaite poser le logo. En effet, il n’a évidemment pas la même taille si on l’utilise en signature sur un papier ou sur une très grande enseigne: ce serait dommage de passer des heures sur un logo pour qu’il soit pixellisé sur votre vitrine !

À partir de ce logiciel, le graphiste crée votre logo en s’imposant lui-même certaines contraintes pour que son travail soit parfait. Par exemple, il cherche à simplifier un maximum son dessin pour que le logo soit facile à mémoriser et qu’il puisse s’adapter aux plus petits formats: un logo trop détaillé est illisible s’il est en petite taille ou s’il est aperçu au loin.

En général, trois pistes sont présentées, afin qu’il puisse comparer les différentes propositions et procéder à un choix. L’avis du client est également le bienvenu !

3. La mise en forme et le choix des couleurs

Une fois la forme tracée, le logo est loin d’être terminé ! Il faut passer par la colorisation et la mise en forme de celui-ci.

En ce qui concerne les couleurs, le graphiste doit s’adapter à plusieurs critères :

  • l’image que la marque souhaite dégager
  • la signification des couleurs auprès du grand public

En effet, là ou le bleu inspire la sagesse et la sobriété, le rouge, quant-à-lui, va dégager de l’agressivité et de l’énergie: il faut donc les choisir avec soin ! Il s’assure également que les couleurs soit harmonieuses entre elles, en s’appuyant sur la roue chromatique.

Pour les Chaussures d’Amélie, la couleur inspire une humeur légère et joyeuse, ce qui retranscrit les valeurs de la marque au premier coup d’œil !

De plus, il est important de choisir des couleurs adaptés à l’impression et au numérique ! On parle ici de CMJN (Cyan Magenta Jaune Noir) pour l’impression et de RVB (Rouge Vert Bleu) pour les écrans. En effet, la perception des couleurs change en fonction de si elles sont imprimées sur papier ou si elles sont sur un écran d’ordinateur. On peut tomber sur une mauvaise surprise à l’impression si on se trompe de paramétrages pendant nos projets !

Ensuite, le graphiste fait des essais typographiques et choisit une police de caractère adaptée en fonction de l’image que souhaite dégager la marque. Certaines sont à bannir: hors de question d’utiliser la Comic Sans MS !

La typographie doit compléter le logo: le graphiste peut passer du temps à trouver différents agencements pour qu’elle s’adapte parfaitement au travail déjà réalisé.

4. La finalisation du logo

Une bonne partie a déjà été faite, mais on a encore du pain sur la planche! Il faut encore créer plusieurs versions du logo en fonction du support sur lequel il va être utilisé. En passant par des versions en noir et blanc sur fond clair ou foncé, en version horizontale ou verticale, le graphiste a encore du travail.

Une fois toutes les versions finalisées, on passe à la mise en situation du logo. On procède à des photomontages sur Photoshop pour voir ce que peut donner le logo sur une vitrine de boutique ou une carte de visite: c’est ce qu’on appelle des mockups. Cela permet au client de se projeter et de visualiser si son logo est adaptable sur tous les supports.

Conclusion

Bravo, vous repartez avec un magnifique logo en poche et prêt à l’utilisation ! Vous n’avez plus qu’à créer une charte graphique adaptée au logo et réaliser des visuels de communication pour vous faire connaître, comme des flyers, des cartes de visite ou bien un site Web.

Et pour cela pas de panique, Vimaweb se charge de donner vie à votre projet en créant tous ses visuels adaptés à vos besoins !

Restez connectés !

Sommaire

Je partage l’article sur :

Je partage l’article sur :

Retour en haut