Loi DMA : la fin des fiches My Google Business ?

lawyer bro

Les géants du Web vont bientôt être contraints de respecter de nouvelles obligations et interdictions sous peine de sanctions financières sévères selon le règlement sur les marchés numériques (DMA). L’Union Européenne s’engage à leur imposer des règles afin de mettre un terme à la suprématie de ces géants.

Comprendre la loi DMA

Pour commencer, la loi Digital Markets Act (DMA) est une nouvelle réglementation de l’Union Européenne qui vise à lutter contre les pratiques anticoncurrentielles des géants du numérique. Cette loi entre en application totale en mars 2024.

L’objectif de cette loi est de favoriser une concurrence loyale et juste entre les acteurs numériques, en particulier pour les petites et moyennes entreprises en plein développement. Ils souhaitent mettre en avant l’innovation numérique.

En effet, la législation considère Google et l’ensemble des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, et Microsoft) comme des contrôleurs d’accès, qui privilégient le classement de leurs propres outils dans les résultats de moteur de recherche (SERPs). Google est un excellent exemple avec ses fiches établissements (Google My Business).

Les GAFAM vont être prochainement interdit d’utiliser, sans le consentement des utilisateurs, les données collectées entre les différents services. Google ne pourra plus analyser le comportement de navigation de l’utilisateur d’un de ses réseaux sociaux afin de lui proposer des publicités plus ciblées. Dites adieu aux publicités inutiles que vous avez sur votre Facebook !

Pas de panique, le DMA n’a pas pour objectif de supprimer ou de cesser d’afficher les fiches établissements, ils souhaitent corriger les pratiques anticoncurrentielles des géants du numérique sur le marché numérique en Europe. Le but principal étant d’appliquer des lois déjà existantes pour le hors-ligne, à tout ce qui est en ligne. Dans cet article, découvrez les prochains changements concernant Google My Business.

business competition bro

La disparition de GMB et les changements à venir

Vous l’avez compris : le DMA vise à mettre fin à la domination de Google avec les fiches établissement Google My Business. En effet, il estime que le géant américain a tendance à afficher, selon ses préférences, les résultats locaux sur son moteur de recherche. La législation considère que Google privilégie le classement de ses propres outils dans les résultats de recherche, et qu’il s’agit d’une pratique anti-concurrentielle.

Pour rappeler, Google My Business permet aux entreprises de saisir et gérer les informations qui apparaissent dans la page de résultats du moteur de recherche. En effet, les sociétés physiques peuvent y fournir une variété d’informations telles que les services proposés, l’adresse, les horaires, le numéro de téléphone, les photos, et les avis spécifiques à Google. Cette solution est idéale car elle offre aux entreprises la possibilité d’améliorer leur visibilité en ligne et leur référencement local sans être obligé d’avoir un site Web. Plutôt pratique, non ?

De plus, la loi DMA critique également l’obligation d’utiliser un compte Google avec une adresse mail Gmail pour laisser un avis sur une entreprise.

Suite à la nouvelle réglementation, l’affichage des fiches établissements va prochainement évoluer. Le changement principal concerne la position qu’occupent les fiches établissement sur les résultats de recherche qui seront moins mises en avant qu’auparavant.

Il est donc temps pour les entreprises d’ajuster leur stratégie de référencement et de chercher d’autres alternatives pour améliorer leur visibilité et compenser une perte potentielle de trafic.

Affichage actuel

avant DMA

Mars 2024 : Après la loi DMA

après DMA

Les impacts sur le SEO

Pour le moment, face aux mesures annoncées par la législation des marchés numériques, Google ne va pas disparaître complétement. Il ne peut plus afficher, selon ses préférences, les fiches Google My Business.

Ces nouveaux changements risqueraient d’impacter de 90 à 95 % la visibilité de Google My Business. La visibilité et le référencement des entreprises qui se reposent uniquement sur les fiches établissement (en particulier les plus petites, c’est pour cela que Google a lancé une pétition aux États-Unis) vont être grandement dégradés. Actuellement, près d’une entreprise sur trois n’a pas de site Web. C’est donc principalement grâce aux informations de la fiche que les clients se renseignent sur elles.

Si l’entreprise ne possède pas de site Internet ou n’est pas correctement positionnée sur les moteurs de recherche, les clients risquent de ne pas la trouver ou de tomber sur les sites de leurs concurrents, mieux référencés.

En ce qui concerne les avis Google, ils jouent un rôle important sur Google My Business. Si la plateforme perd en visibilité, les avis clients seront eux aussi impactés. Actuellement, cette donnée participe au positionnement de votre site dans les résultats de Google. Le ranking (« classement » en français) est une donnée fondamentale du référencement naturel (SEO). Aux yeux de Google, les avis clients sont du contenu qui rend votre site web dynamique et pertinent. Grâce à cette donnée, votre référencement naturel est favorisé, et votre positionnement est amélioré dans les SERPs (résultats de moteur de recherche).

Toutefois, suite à la loi DMA, les entreprises doivent anticiper et trouver des solutions de collecte et de vérification d’avis fiables aux yeux des utilisateurs comme TripAdvisor par exemple.

search engines bro

Et Google Maps dans tout ça ?

Qui n’a jamais utilisé Google Maps pour trouver un bar sympa ou un restaurant à proximité ? Actuellement, Google Maps, c’est plus d’un milliard d’utilisateurs par mois. C’est le leader dans le domaine de la cartographie. Ce n’est pas simplement une application pour nous mener d’un point A à un point B, elle joue un rôle important dans le référencement local

En effet, Google Maps recense les entreprises ainsi que leurs informations essentielles. Aujourd’hui, les clients se tournent vers leur téléphone pour trouver rapidement ce qu’ils recherchent, ce qui rend le référencement local tout aussi important. Être bien positionné signifie être plus visible lorsque les clients souhaitent acheter un produit ou un service dans votre secteur d’activité. 

Néanmoins, si les fiches établissement sont moins mises en avant, le référencement local au niveau de Google Maps risque d’être impacté.

Quelle est la position de Google ?

Google va-t-il se conformer à ses lois ? Ce ne serait pas la première fois qu’une entité aussi puissante ignore ou contourne la loi. C’est une question à laquelle personne ne peut répondre pour l’instant… En tout cas, Google continue de faire évoluer Google My Business comme si de rien n’était. Il est donc peu probable que Google My Business disparaisse du jour au lendemain.

Le géant du numérique a déclaré être en faveur d’une réglementation qui protège les consommateurs et encourage l’innovation, tout en instaurant une concurrence équitable. 

Google a toutefois déjà commencé à limiter le partage de données pour leurs utilisateurs en Europe et leur offre de plus en plus d’outils pour contrôler le partage de leurs données.

location review bro

Conclusion

Pour le moment, pas de panique ! Le DMA ne sonne pas la fin définitive de Google My Business, d’ailleurs cela ne figure pas dans ce qui leur est demandé. On peut néanmoins s’attendre à une grande refonte en 2024. Ces changements auront un impact sur la façon dont les internautes cherchent des entreprises locales. Il faut noter que les prévisions indiquent également une augmentation de 400 % du trafic local, augmentant encore plus l’importance du référencement naturel de votre site.

Pour rester compétitif au-delà des fiches établissements, il est important d’utiliser d’autres solutions. Si vous n’avez toujours pas de site Web professionnel, il est temps d’en créer un qui vous ressemble. On anticipe une augmentation massive des demandes de création de sites Web et une explosion des annuaires payants (pas forcément très rentables aujourd’hui, le deviendront-ils demain ?).

Si vous possédez déjà un site, n’hésitez donc pas à travailler le référencement naturel de votre site pour anticiper la perte de votre fiche GMB et surfer sur l’augmentation massive du trafic local !

De plus, les réseaux sociaux sont également un levier efficace pour améliorer votre référencement. Ils génèrent du trafic vers votre site Web et positionnent davantage votre marque. Vous pouvez ajouter du contenu de qualité régulièrement et géolocaliser vos publications pour attirer l’attention d’une cible plus locale.

N’hésitez pas à vous faire conseiller ou accompagner par un expert comme Vimaweb si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté !

Nous espérons que cet article vous a été utile et qu’il vous a éclairé sur les changements à venir suite à la loi DMA. N’hésitez pas à consulter nos autres articles pour en savoir plus sur le monde du digital.

Restez connectés !

Sommaire

Je partage l’article sur :

Je partage l’article sur :

Retour en haut